Stardew Valley : la vie à la ferme à portée de clic

Un simulateur de vie à la ferme tout mignon, qui renferme pourtant une incroyable richesse

Stardew Valley Jérémy Potel

Sur Steam, il existe bon nombre de petits jeux indépendants qui sont de véritables petites pépites, et qui à première vu ne sont pas tant chronophage que ça. Évidemment, c’est faux, mais on ne s’en rend compte qu’une fois le jeu lancé. C’est le cas de Stardew Valley, l’un des jeux indépendants les mieux notés et les plus vendus sur Steam, inspiré du très célèbre Harvest Moon, le plus célèbre des simulateurs de ferme.

 

Une simulation de vie de poche

Mais qu’est-ce donc que cet ovni ? Ni plus ni moins qu’une simulation de fermier. A première vue, cela ne semble pas très appétissant, mais le jeu est suffisamment riche pour nous proposer une certaine évasion et rendre cela intéressant. Il n’y a pas spécialement de scénario très poussé : le grand père de votre personnage lui lègue sa ferme sur son lit de mort. Après des années de boulot aliénant, votre avatar saute le pas et décide d’aller vivre dans la ville bucolique de « Pelican Town ». Ainsi, vous voilà en charge d’une ferme que vous allez devoir remettre en état, pour avoir l’établissement de vos rêves ! Et il y a du boulot, à l’aide d’un système de craft très pointu, vous pourrait planter toutes sortes de légumes et de fruits, ainsi qu’élever des animaux à l’aide d’une système d’élevage complet. Le jeu est organisé en journée, vous disposez d’une barre d’énergie qui se vident suivant les actions que vous faites, et vous devrez veiller à ne pas la tarir sous peine de tomber dans le coma et de perdre une partie de vos piécettes. La nuit sert à comptabiliser les actions réalisées dans la journée pour les transformer en points d’expériences, mais aussi à faire le compte de vos richesses. Évidemment, avoir la main verte prends du temps et demande un certain savoir-faire, et vous devrez prendre en compte les saisons, la météo et les moments de la journée pour optimiser vos plantations. Celles-ci pourront à terme bénéficier de tout un tas de gadgets très utiles tel un arrosage automatique pour vous faire gagner du temps ou encore d’un épouvantail pour tenir éloigner les nuisibles. Vos récoltes, ainsi que les autres ressources que vous aurez recueilli au fil de votre journée, pourront être vendues au bazar du coin moyennant espèces sonnantes et trébuchantes, afin d’acheter de nouveaux objets ou recettes de craft, ceci pour obtenir à terme la ferme de vos rêves.

 

Tout le monde vous aime, sauf les monstres qui vivent sous terre

Mais avant cela, il convient d’aller faire copain copain avec les habitants de la ville d’à côté. Il y a une trentaine d’habitants avec qui discuter, chacun ayant son design et son caractère particulier, la grande majorité d’entre eux ayant une barre d’amitié à remplir (ce qui peut se faire à l’aide de cadeaux). Il est ainsi possible de se marier avec ces derniers (comme c’est un jeu moderne, les mariages homosexuels sont autorisés) et de fonder une petite famille. Un système de quêtes, parfois liés à tous ces petits personnages, est disponible, vous poussant à explorer les moindres recoins de la carte mais aussi vous donnant des pistes pour améliorer votre espace. Certains des habitants sortent de l’ordinaire, tel le magicien qui vit dans sa tour, ou le patron du centre commerciale local, principal antagoniste du jeu. Outre l’aspect ferme et récolte de ressources, vous pourrez pêcher, dans l’espoir d’attraper tous les poissons du jeu (et pour les vendre aussi), mais aussi combattre ! Et oui, il y a un mini système de combat dans Stardew Valley, car la mine au nord du village est remplie de monstres, mais aussi de trésor ! La mine se compose de plusieurs dizaines de niveaux, qui se recomposent aléatoirement à chaque nouvelles tentatives. Bref, quantité de choses à faire, mais c’est VOUS qui décidez de comment organiser vos journées, et croyez-moi, celle-ci vont passer de plus en plus vite.

 

Évasion garantie !

Le jeu est vraiment très mignon à regarder, surfant sur un style 2D coloré, et il est agréable de se balader dans la carte, qui est quand même plutôt grande, et qui recèle de vie (les gens font leur vie, les animaux se promènent joyeusement etc.) et de détails. La bande-son est vraiment trop bien, elle colle bien à l’univers du jeu dans le sens où elle est onirique, tirant quelque fois sur la country ou le classique, et nous donne envie de partir vivre à la ferme dans la seconde. C’est clairement un chef d’œuvre à elle toute seule. Les bruitages de la mer, de la pluie, du vent.. Mais que faisons-nous encore en ville !

Le truc blasant dans tout ça est que le jeu a été réalisé par une seule personne, ConcernedApe, qui à la base n’avait pas spécialement de compétences en création de jeux vidéos. On s’inclinera tous devant le travail de titan que cela a du représenter ! Le jeu est régulièrement mis à jour avec son lot de nouveautés, à ceci s’ajoute une communauté de moddeurs très active.

 

Note le pour les prochaines soldes d’hiver

Bref, Stardew Valley est un jeu parfait si vous voulez vous coupez du quotidien, c’est un vrai bol d’air frais, une boule anti stress, un baume au cœur, appelez le comme vous voulez. Les fonctionnalités se comprennent très facilement, et il est plus dur de savoir quoi faire que comment faire, c’est un jeu accessible à tous et suffisamment riche pour plaire au plus grand nombre. Pour son prix dérisoire, surtout pendant les soldes Steam, vous passerez de vrai bons moments.

Le jeu est sortie en février 2016 et est disponible sur PC, One, PS4 et Wii U.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s