Gwent : The Witcher Card Game. Les cartes chez les Witcher!

Après l’exceptionnel succès de The Witcher III, l’éditeur polonais CD Projekt a décidé de surfer sur la vague pour sortir un spin-off de la saga : Gwent. Un jeu de carte qui s’inscrit parfaitement dans l’air du temps.

Gwent Jérémy Potel

Après l’exceptionnel succès de The Witcher III, l’éditeur polonais CD Projekt a décidé de surfer sur la vague pour sortir un spin-off de la saga : Gwent. Un jeu de carte qui s’inscrit parfaitement dans l’air du temps.

Et oui, même dans l’univers du jeu vidéo, les spin-off existe : en général, ce sont des jeux prenant place dans le même univers d’une saga dite principale, mais avec une histoire et des protagonistes différents, qui impactent peu sur le fil directeur officielle. Les exemples sont nombreux : la saga des Metal Gear en a connu, comme celle des Final Fantasy, ou des Fallout. En général, il s’agit de mettre en avant un personnage secondaire qui a au final plu aux fans., et de lui faire vivre ses propres aventures, de lui inventer une histoire, un passé etc. Ici, c’est pourtant un poil différent : nous avons un vrai jeu tiré d’un autre vrai jeu. Explications.

Mais où finira cette mode ?!

Dans The Witcher III, vous contrôlez ce bon vieux Geralt de Riv, dans un monde ouvert, cohérent et magnifique. Dans ce monde, il y a des tavernes dans lesquelles vous pouvez vous abriter le temps d’une pause. Dans ces tavernes, il existe un mini-jeu baptisé le Gwynt, auquel vous pouvez jouer contre les personnages du jeu. Vous suivez ?

Et bien de ce mini-jeu, les éditeurs en ont décidé d’en faire un jeu à part entière, baptisé Gwent : The Witcher Card Game. Autant dire que ce jeu s’inscrit dans une dynamique ayant bien prit ces dernières années : les jeux de cartes en ligne ont clairement le vent en poupe ! Blizzard sort la nouvelle extension de Hearthstone aujourd’hui : Journey to Un’Goro, tandis que d’autres sont encore en bêta fermée, comme Gwent ici présent, mais sont déjà bien alléchants, comme Krosmaga d’Ankama (dont je vous parlerai prochainement) ou Faeria d’Abrakam.

Forcément, qui dit rude conccurence dit inventivité. D’un modèle simple de duel de carte à la Magic : The Gathering ou à la Yu-Gi-Oh, les éditeurs redoublent d’astuces pour sortir leur épingle du jeu. Krosmaga par exemple mixe jeu de carte et jeu de plateau. Vous l’avez deviné, Gwent sort lui aussi des sentiers battus.

 

Fais fonctionner ta matière grise bon sang !

 

Le but du jeu est simple : la partie se joue en deux manches gagnantes, et chaque manche est remportée si vous avez plus de points que votre adversaire. Les points se gagnent en additionnant les points de force des créatures présentes sur le plateau de jeu. À l’aide de sorts, vous pouvez les affaiblir ou les renforcer. Le problème reste que vous ne piocherez que trois cartes en tout et pour tout durant la partie, et que toutes vos créatures partent à la défausse une fois la manche terminée ( c’est à dire une fois que les deux joueurs décident de passer leur tour, il faut donc passer quand on est sur de gagner). Vous devez bien anticiper pour ne pas vous retrouver le bec dans l’eau à la troisième manche, sans cartes en main. Il faudra faire preuve de bluff et de stratégie pour pousser votre adversaire à la faute !

Pour l’instant, vous pouvez choisir entre cinq factions, chacune avec ses cartes spécifiques et son « aptitude »  liée à son deck. En plus de cela, vous avez une carte « héros » jouable dans la partie, qui vous attribuera un avantage décisif, à user à bon escient donc ! À cela s’ajoute un effet dit « météo » que les joueurs peuvent déclencher et qui a une influence sur les créatures. Enfin, des créatures dorées sont jouables, mais sont insensibles à la plupart des effets et sorts. Ce sont en quelques sortes des créatures légendaires, représentant des personnages emblématiques de la saga. Comme tous les autres jeux du genre, Gwent est gratuit de base, mais vous pouvez acheter des paquets de cartes avec de l’argent réel ou virtuelle, ainsi que créer vos propres cartes si vous pouvez dépenser son coût en ressource que vous gagnerez au fur et à mesure.

L’univers est bien évidemment inspiré de la saga The Witcher. Je n’y ai pas suffisamment joué pour avoir plaisir à jouer telle ou telle carte, mais pour peu que vous soyez fan, cela vous ravira encore plus !

Le jeu est encore en bêta ouverte, et reste en constante amélioration. Nul doute donc que le meilleur reste à venir. Imaginez dans un an, dans trois, dans cinq !

3 réflexions sur « Gwent : The Witcher Card Game. Les cartes chez les Witcher! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s