Life Is Strange, premier épisode : cette avalanche d’émotions!

Life Is Strange, un jeu que je découvre après la guerre. Mieux vaut tard que jamais !

Life is Strange Jérémy Potel

Life Is Strange, un jeu que je découvre après la guerre. Mieux vaut tard que jamais !

Bon, je suis encore en PLS après après avoir avalé ce jeu en un week-end. Les émotions véhiculées de toute part, quasiment à chaque action, vous changeront à jamais (ok bon quelques jours au moins). Le jeu est fait de telle sorte que l’on se sent aspiré dedans, que l’on se sent concerné et bordel, on veut connaître le dénouement !

 

Une histoire forte

 

Mais de quoi ça parle d’ailleurs ? L’histoire se déroule dans une ville fictive de l’Oregon, où on incarne Max, une étudiante qui se rend compte qu’elle peut remonter le temps sur de courte période. Elle se servira de son pouvoir pour enquêter avec son ami Chloé (une nana qui ne manque pas de caractère) sur le sort d’une étudiante disparue quelques temps avant le début du jeu. L’œuvre est découpée en cinq épisodes, et se présente comme un point’n’click, à la manière d’un Monkey Island, un genre de jeu qui a eu son heure de gloire dans les années 90 mais qui est tombé en désuétude aujourd’hui, malheureusement. Au fur et à mesure des épisodes donc, la situation devient de plus en plus compliqué pour Max, à bien des égards. Ce sera à VOUS, de l’aider à sortir de cette épreuve.

Sans conteste, le jeu compte plusieurs points forts. Évoquant d’emblée ce qui fait son piquant : la possibilité de remonter dans le temps. Bien pratique pour réparer ses erreurs, apprendre des informations ou simplement sauver sa vie. Cette capacité permet dans l’immense majorité des cas de ne pas perdre, on aime ou pas, mais le jeu est à mon sens, avant tout un voyage émotionnel (qui sera de plus en plus dur) plutôt qu’une épreuve de jeu.

Le scénario se tient et vous surprendra plusieurs fois, du genre à vous scotcher à votre chaise. On a envie de savoir la fin !

 

On s’y croirait !

 

Max peut interagir avec bons nombres de personnages et d’objets, se balader librement dans les zones, ce qui fait qu’au fur et à mesure, on s’attache à elle est aux autres, rendant les nombreux choix à faire du jeu d’autant plus difficile, car l’un ou l’autre des aspects de sa vie en sera affecté. Ce système de choix est ainsi bien pensé, et le jeu tiendra compte de ceux-ci pour faire évoluer votre aventure en conséquence. Le seul bémol reste le choix final, très émouvant, mais qui semble vain au vue de tout ce que nous avons vécu jusqu’alors, enfin vous vous ferez votre propre idée. Les personnages sont crédibles, avec leur caractère propre, surtout grâce au doublages d’exceptions. Le lien d’amitié qui lie Max et Chloé est intelligemment scénarisé, on se croirait presque membre du duo tant l’on rentre dans leur intimité.

La bande-son, mes amis, la bande-son ! Les musiques sont MAGNIFIQUES ! Elles retranscrivent bien l’univers et les ambiances données. Tantôt empreinte de nostalgie, tantôt angoissantes, mais sans conteste emblématiques. Les graphismes sont plutôt jolis eux aussi. Il manque peut-être un poil de réalisme au visage, un bémol cependant gommé par les paysages et les jeux de lumières magnifiques !

Life Is Strange premier du nom est sorti en plusieurs épisodes parus en tout au long de l’année 2015. Le second épisode, un préquel, est en cours de parution au moment où je rédige ces lignes, toujours édité par Square Enix.

 

Une réflexion sur « Life Is Strange, premier épisode : cette avalanche d’émotions! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s