Stranger Things saison deux : l’Upside Down s’ouvre à nouveau!

Après une attente qui a semblé interminable pour des millions de personnes, la deuxième saison de Strangers Things est paru sur Netflix ce vendredi 27 octobre. Pour tout dire, c’était globalement de la bombe !

Stranger Things 2 Jérémy Potel

Après une attente qui a semblé interminable pour des millions de personnes, la deuxième saison de Strangers Things est paru sur Netflix ce vendredi 27 octobre. Pour tout dire, c’était globalement de la bombe !

Assez rapidement devenu un phénomène de société, la première saison de Strangers Things fut à l’époque globalement un chef d’œuvre. Cette ambiance des eighties, ces références de nerds (une posture qui semble être devenu définitivement cool), son histoire palpitante, ses personnages convaincants.. Bref, tout cela a mené à une seconde saison très attendu par les fans. Le scénario était celui-ci : en 1983, le jeune Will est enlevé par un monstre venu d’une autre dimension, le Upside Down (ou « Monde A L’Envers »). Sa mère, le chef de la police local, et ses amis, aidé d’une jeune fille aux pouvoirs étranges, feront tout pour le retrouver.

Netflix ayant diffusé cette seconde saison dans son intégralité un vendredi soir, autant vous dire que les jeux étaient fait pour le week-end. Rappelez-vous, à la fin de la première saison, Will est donc sauvé, mais il semble encore affecté par sa rencontre avec le Demogorgon (le monstre de la première saison). Un an plus tard, il a encore des visions qui se font de plus en plus fréquentes, annonçant un danger plus grand encore. Finalement, la porte vers le Upside Down s’ouvre une nouvelle fois, et toute la bande aura fort à faire pour sauver la ville, et Will par la même occasion et oui, encore lui, le pauvre).

 

Le retour des ténèbres ma gueule !

 

Cette deuxième saison se place au niveau de la première au niveau de la qualité. L’histoire reste dans le même thème, dans le sens où les deux saisons pourraient quasiment s’inverser, et l’ensemble resterait cohérent (j’ai dis quasiment). Le ton est quand à lui sensiblement différent : la première saison prenait beaucoup de temps à poser l’intrigue, l’ambiance, les personnages, bref un décor qui a fait la force de la série. La deuxième saison se concentre sur l’élargissement de l’univers de la série : de nouveaux personnages font leurs apparitions, et les relations entre eux sont étoffées. Cette hausse de protagonistes se ressent malheureusement sur l’enchaînement des scènes, qui se font parfois à toutes vitesses. Cela pose quelques bémols toutefois : l’ambiance est bien moins travaillée (on regrettera la diminution de clin d’œils au eighties), et l’histoire démarre somme toute assez vite. Certains personnages ont même une place moins importantes que dans la première saison, comme Mike ou Eleven. Dans le même temps, certains développement de personnages sont peu nécessaires, et n’apportent de substance à l’histoire que dans l’optique où cela servira éventuellement une troisième saison. En effet, les pérégrinations d’Eleven à la recherche de sa famille, ou les personnages de Max et de son frère, n’apportent que peu au scénario, et auraient pu aisément passer à la trappe en tant que tels. Un autre petit point noir aussi : les personnages semblent s’être très bien remis d’avoir vécu des événements surnaturels moins d’un an auparavant. Dans la même veine, les nouveaux personnages qui y sont confrontés acceptent l’idée assez vite qu’un monde parallèle rempli de monstres sanguinaires est prêt à s’ouvrir sur eux.

La réalisation est faites aux petits oignons, la graphie de tout ce qui ce rapporte au Monde A L’Envers est juste majestueuse, la nouvelle entité qui menace la ville de Hawkins fout vraiment les jetons. La bande-son colle aussi tout à fait aux années 80, et est donc particulièrement bien trouvé. Les acteurs, dans leur grande majorité, jouent très bien. Le chef Jim Hopper, joué par David Harbour est encore une fois l’homme de la situation, tandis que Joyce Byers, campé par Wynona Ryder, est sans conteste la maman du siècle. Parmi les enfants, c’est un plaisir de voir plus Will (Noah Schnapp) cette saison, qui apporte une très grosse prestation. Même son de cloche pour Dustin (Gaten Matarazzo) qui a droit à un sacré développement. Enfin, il est très cool de voir Sean Astin dans le rôle de Bob Newby sur le petit écran. Parallèlement, Eleven (Millie Bobby Brown) est moins impressionnante cette saison, non pas à cause d’un défaut de jeu d’acteur, mais parce qu’elle devient scénaristiquement plus « normale », un peu dommage de perdre cette icône. Enfin, nous l’avons dit, Mike (campé par Finn Wolfhard, que l’on vient de voir dans It) est plus en retrait cette saison..

Bref, dans l’ensemble, une saison à voir sans hésiter !

A noter qu’une troisième saison est prévue pour une sortie en 2018.

 

3 réflexions sur « Stranger Things saison deux : l’Upside Down s’ouvre à nouveau! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s