Sense8 : une aventure télépathique explosive!

Série relativement passée inaperçue (j’ai dit relativement t’énerve pas), Sense8 est pourtant de la bombe atomique. Mais c’est quoi ce truc chelou ?

Série relativement passée inaperçue (j’ai dit relativement t’énerve pas), Sense8 est pourtant de la bombe atomique. Mais c’est quoi ce truc chelou ?

Sense8, une histoire recherchée

Sense8 est disons le, une série qui est de la frappe. Le synopsis est le suivant : il existerait dans le monde des sensates, toujours réunis par groupe de huit, des clusters (ils sont sensates et en plus ils sont huit, ce qui donne tout naturellement Sense8, tu vois?). Les membres de chaque cluster peuvent interagir entre eux, se parler, agir à la place d’un autre, ressentir ses émotions. Le début de la série commence avec l’éveil d’un nouveau cluster, réunissant ainsi huit personnes qui ne se connaissent pas et vivant dans différents pays.

La vie de chacun des huit protagonistes est donc détaillée, et ils vont devoir s’unir contre une société, la BPO, dont le but et de traquer et d’éliminer les sensates.

Le synopsis à l’air compliqué, mais on rentre très vite dans l’histoire, et nous voilà ensuite partis pour une aventure de folie. Les huit personnages sont différents et hauts en couleur, et ont tous leurs aptitudes propres, pour lutter efficacement contre BPO. Nous avons donc :

  • Capheus , un kényan professionnel de la conduite. 
  • Sun, une femme d’affaire sud-coréenne. 
  • Kala, une indienne qui s’y connaît en chimie. 
  • Lito, une star du cinéma d’action mexicain. 
  • Will, un policier de Chicago. 
  • Riley, une islandaise DJ vivant à Londres. 
  • Nomie, une pro de l’informatique vivant à San Francisco. 
  • Wolfgang, un gangster de Berlin. 

Des profils différents, dont je vous laisse savourer la richesse et les évolutions, entourés d’une belle palette de personnages secondaires (dont certains ont joué dans Doctor Who donc forcément je suis fan). Évidemment, il s’avère que les chouchous apparaissent assez rapidement, personnellement je suis fan de Lito, Wolfgang et Sun. Lito parce qu’il est beau et Wolfang et Sun parce qu’ils sont franchement badass (et Wolfgang il est beau aussi en plus). De parfaits inconnus au début de la série, ils vont finir par former une immense famille, soudée dans les épreuves, que ce soit contre leurs ennemis que contre les problèmes (parfois mortels) du quotidien. C’est cela que j’aime dans Sense8, les protagonistes sont présents quasiment constamment les uns pour les autres, ils se soutiennent, se conseillent, « prêtent » leurs talents. Que ce serait cool d’être un sensate dans la vraie vie !

Voilà pourquoi on est Team Lito!

 

La réalisation de Sense8 fait clairement bouger de son canapé

La série a été créée et écrite par les sœurs « ex-frères » Wachowski, déjà créateurs de Matrix et de l’immense mais mésestimé Cloud Atlas, ainsi que par Stracszynski, célèbre nom du comic. Si les deux sœurs ont travaillé ensemble sur la première saison, seule Lana et Stracszynski ont participé à la deuxième. Cette différence (un cerveau en moins quand même), fait qu’à mon sens la seconde saison est de moins bonne qualité que la première. Le rythme est parfois mal calibré, à la fois dans le fond comme dans la forme : ça s’attarde trop sur des événements disons mineurs, et ça passe trop vite sur des passages importants pour l’avancée du scénario. Ou alors peut-être que la lutte contre BPO prend plus de place et se complique inutilement, là où la première saison se concentraient majoritairement sur de simples tranches de vie ? Toutes proportions gardées, la série reste globalement excellente, et vous tomberez instantanément sous le charme.

La réalisation de Sense8 fait vraiment voyager, déjà car les lieux de tournages sont nombreux et variés (quelque chose comme seize villes différentes), mais fait aussi la part belle à une sublime bande originale, avec de longs moments contemplatifs tout en musique, qui passent plus que bien. Dans l’ensemble, les acteurs sont inconnus du grand public ( au sens le plus large du terme), hormis éventuellement dans leur pays d’origine, mais jouent tous vraiment bien, si bien qu’on se demande au bout d’un moment si ils ne sont pas amis dans la vraie vie.

Sense8 Jérémy Potel
Ils savent aussi faire la fête dans Sense8 (genre beaucoup)

Malheureusement, Sense8 a été abandonnée au bout de la deuxième saison par Netflix, pour une raison de coûts de production trop élevés (ce qui se comprend vu le nombres de lieux). Néanmoins, devant la passion des fans, un film de deux heures a été tourné pour conclure l’histoire, qui par ailleurs se termine sur un horrible cliffhanger. Le tournage s’est terminé à Paris en octobre 2017, fin de tournage qui fut fêtée par un feu d’artifice qui a surpris les parisiens. Au cas où, Lana Wachowski a déjà écrit la troisième saison de Sense8, on croise les doigts !

3 réflexions sur « Sense8 : une aventure télépathique explosive! »

  1. J’agrée – surtout au fait que la seconde est nettement en dessous pour toutes les raisons citées : un scénario qui devient super compliqué avec le BPO, d’autres groupes, ceux d’avant…

    On multiplie les trames et on se limite en explications pertinente quand les histoires de coeur, étonnement, prennent le dessus vers le milieu de la saison… Et que je passe des plombes avec Capheus qui découvre l’amour, et Lito qui passe des épisodes à s’avouer qu’il est gay…

    D’une histoire folle de télépathie, d’entraide par la pensée, on arrive à une sorte de série pour ado sur le sens de l’amour… Dommage.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s