Top 10 : Regarder une nouvelle fois la trilogie du Seigneur des Anneaux !

Parce qu’il faut se l’avouer, c’est toujours aussi bon. Mais contrairement au chocolat, c’est approuvé par les médecins.

Parce qu’il faut se l’avouer, c’est toujours aussi bon. Mais contrairement au chocolat, c’est approuvé par les médecins.


L’autre coup, dans un moment de désœuvrement total, mes mains avides se sont dirigées presque d’elle-même sur cette collection de DVD (oui, des DVD) vu et revus des dizaines de fois. Sans un regret, sans un remord, sans un regard en arrière, mon frère et moi nous nous calâmes chillement pour profiter une fois de plus de cette aventure épique.
De fait, voici notre top dix des raisons qui font que tu dois revoir la saga du Seigneur des Anneaux au moins une fois par an, de préférence en version longue (et en vo stp).

1 – Trop d’epicness.
Peu de sagas aussi connues représentent autant la lutte entre le Bien et le Mal que celle du Seigneur des Anneaux, au sens le plus littéral du terme. Souvent dans les œuvres, l’antagoniste est perçu comme étant le « Mal », mais a en réalité des motivations personnelles, qui sont logiques et légitimes pour lui. Même Voldemort ou Darth Vader ont leurs raisons de faire ce qu’ils font, quand bien même ce sont des raisons dégueulasses. Voldemort veut forger un monde de sorcier qu’il estime plus « pur », Darth Vader, lui croit, au moins en partie, aux bienfaits de l’Empire. Sauron, lui, il veut juste conquérir le monde et asservir tous les peuples. Simple et efficace.
Qui dit, Bien contre Mal dit bataille grandioses et acharnées pour la liberté. Et évidemment, vous ne serez pas déçu ici ! Qui ne se rappelle pas de la charge du Rohan devant les murs de Minas Tirith ? Ça fait des frissons à chaque fois tmtc.
2 – Des paysages magnifiques !
Depuis la parution de la saga, le tourisme a explosé en Nouvelle-Zélande. Je fais parti de ces faibles d’esprits qui sont allés voir là-bas si l’herbe y était plus vraiment plus verte (spoiler : elle l’est).
Bref, les plaines du Rohan, le col de Caradhras, la Lorien, la Comté.. seule la Nouvelle-Zélande offre des paysages aussi variés et aussi purs pour nous en mettre pleins les mirettes comme ça. Une soirée Seigneur des Anneaux, c’est un peu comme un voyage autour du monde sans bouger de ton fauteuil.
Pour l’anecdote, Hobbitbourg a été détruit après le tournage de la première trilogie, mais a été reconstruit en dur pour le Hobbit (photo bonus plus bas).
3 – Un réalisme au poil.
La Communauté de l’Anneau a beau avoir plus de quinze ans, il n’a pas pris une ride. L’usage des effets numériques est bien utilisé et très discret, pas plus que nécessaire (contrairement à ce qu’il s’est fait dans la trilogie du Hobbit, beurk!). Les costumes sont réels et bien pensés (aucune image n’existait quand à ceux des livres donc l’équipe de production a du se creuser la tête), et les orques, tous fait à la main, sont vraiment effrayants, tous plus craignos les uns que les autres ! Le Balrog est super bien fait pour un film de 2001, tout comme, les armées gigantesques, les Morts ou encore ces foutus Mûmakil. Forcément, la palme revient à Gollum, premier motion capture du cinéma, et franche réussite.
Bon bien sûr, les gentils finissent par tout le temps gagner, mais c’est aussi pour ça qu’on est là non ?
Un truc m’a frappé en le revoyant cependant : certains mouvements de caméra font vraiment nineties, surtout dans le premier. Ça peut prêter à faire sourire !
4 – Une bande-originale magistrale.
Allez, on se présente plus le travail du compositeur Howard Shore, sans qui cette saga serait bien plus fade. Il a réussi à renforcer l’ambiance de chaque scène par des sonorités tout à fait approprié. Tantôt c’est épique, tantôt ça fait chouiner dans les chaumières, tantôt ça fait sourire, tantôt ça fait monter la pression.. Qui ne reconnaîtrait pas ses sons d’un simple coup d’oreille aujourd’hui ?
Il reste difficile de pas sortir son épée pour aller combattre les forces du mal en entendant certaine de ses chansons, n’est-ce-pas ? Heureusement que les épées soient plutôt rare de nos jours.
5 – Une bromance qui fait chaud au cœur.
La relation entre Sam et Frodon est à souligner. Nous avons ici un exemple parfait du concept de « bro before hoe », les deux Hobbits, pourtant dans la force de l’âge, ne sont pas encore mariés, mais reste là l’un pour l’autre, jusqu’au bout du monde. N’est-ce-pas le plus important ?
Pour moi, Sam est le vrai héros du film, Frodon ayant une certaine tendance à se faire capturer, à trébucher (souvent), ou se laisser corrompre par l’Anneau (ok là on pardonne), son jardinier est TOUJOURS là pour lui sauver les miches.
On appréciera de voir un membre du petit personnel autant dévoué à son patron. La lutte des classes n’existe pas chez les Hobbits, et ça, c’est beau à voir.

Bromance GIF
La morale de l’histoire
Legolas GIF
Moi BG
Responsibility GIF
Toutes les bonnes choses ont une fin
Jérémy Potel Hobbiton
Que de bons souvenirs!

3 réflexions sur « Top 10 : Regarder une nouvelle fois la trilogie du Seigneur des Anneaux ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s