Life Is Strange : Before The Storm. Un préquel à la hauteur ?

Le préquel parvient-il à nous faire patienter jusqu’à la sortie du deuxième épisode ?

Le préquel parvient-il à nous faire patienter jusqu’à la sortie du deuxième épisode ?

Si vous n’avez pas joué à Life Is Strange premier du nom, je vous conseille vivement d’y jeter un œil, voire les deux, que vous soyez jeune, vieux, homme, femme ou en transition de l’un à l’autre. Cette histoire d’une jeune étudiante qui se retrouve à pouvoir remonter le temps en a ému plus d’un par la puissance de son scénario et son ambiance unique. Nous nous intéresserons aujourd’hui à son préquel, Before The Storm, qui a vu le jour deux ans plus tard, en 2017, et qui se passe cinq ans avant les événements du premier jeu. Je vais en parler globalement dans un premier temps et spoiler plus loin, vous êtes prévenus.

 

Life Is Strange : une saga à tâter d’urgence

Before The Storm se centre sur le personnage de Chloé Price, bien connu des joueurs du premier épisode. Nous la retrouvons alors encore lycéenne, après que Max, sa meilleure amie d’enfance et protagoniste du premier épisode, soit allée faire sa vie ailleurs. Chloé se retrouve donc plus seule que jamais, et commence à tourner sérieusement du mauvais coton. Le départ de sa pote, la mort encore récente de son père et ce nouveau beau-père qu’elle a du mal à accepter la pousse à bout et à avoir un comportement auto-destructeur.

Sa vie va prendre de nouvelles couleurs quand elle se rapprochera de Rachel Amber, elle aussi connu des joueurs, pour d’autres raisons. Rachel est la fille modèle en apparence, cool aux yeux de tous, et première de la classe, mais qui chance en réalité un profond mal-être. Cela va la rapprocher de Chloé, et nous assisterons aux débuts de leur forte amitié, dans une histoire pleine de péripéties et de rebondissements. Très vite, elles décident d’aller faire leur vie, jusqu’à un twist qui change la donne.

La bande-son est toujours aussi efficace, bien qu’en deçà de celle du premier opus. Les graphismes et surtout le moteur physique sont plus ou moins les mêmes que ceux de 2015, toujours aussi efficace, mais qui commencent à dater un peu cependant. Il est plaisant de pouvoir jouer Chloé, car cela nous permet d’en apprendre plus sur elle, apportant un autre regard sur les raisons de sa personnalité. La jeune fille n’a par ailleurs pas la langue dans sa poche, contrairement à Max, et il est possible à travers les choix de dialogue de faire d’elle une vraie peste, même si l’on comprend bien vite que c’est contraire à sa nature profonde.

Bref, même si vous n’avez pas joué au premier (une erreur à corriger d’urgence), que je trouve quand même meilleur, l’histoire de celui-ci suffira à vous accrocher.

life actor GIF
Quelle rebelle

 

Mais en vrai, ça donne quoi ?

Nous nous en doutions, Before The Storm est le numéro 1,5 de la saga. Attention, cela ne veut pas dire qu’il est bâclé, loin de là ! Même si le premier est plus efficace à bien des égards, ce second épisode a quelques points positifs. Chloé et Rachel, sont sublimes (Rachel est vraiment belle oui oui), leurs mouvements, leurs cheveux, leurs expressions  sont dynamiques et réalistes. Malheureusement, cela n’est pas le cas de tous les personnages, qui dans l’ensemble manquent de vie (les parents de Rachel notamment). La bande-son, orientée rock, est bien travaillée, même si je préférais celle du premier épisode, notamment les quelques morceaux du groupe français Syd Matters qui apportaient une certaine mélancolie. Enfin, nous traversons avec Chloé plus de lieux différents que quand nous étions avec Max. En effet, si le premier Life Is Strange se concentrait surtout à l’académie de Blackwell, chez Chloé et à la décharge, ici nous avons plus d’endroits à découvrir. En plus des lieux sus-cités, nous avons la maison de Rachel, le parc, l’hôpital ou encore le théâtre.

Ici Chloé n’a pas de pouvoirs, et le jeu a très peu d’éléments surnaturels (qui sont concentrés dans les rêves de la jeune fille), mais un nouveau système de dialogue fait son apparition, qui permet à notre protagoniste de forcer la main de ses adversaires. Si l’idée est bonne, il est parfois frustrant de perdre le duel verbal sans vraiment savoir pourquoi, et il faut en plus vraiment ce concentrer sur ce que dit le personnage plutôt que sur la traduction, qui peut nous induire en erreur.

Le scénario se concentre donc sur le début de l’amitié entre Chloé et Rachel, qui sont de loin les deux personnages les mieux écrit du jeu, alors que le premier épisode apportait une galerie plus large. Chloé est fidèle à ceux à quoi elle sera plus tard, et la transition est réussie. Comme je l’ai dit, il est possible de la jouer en vraie peste, mais la plupart du temps, on comprendra que ça ne colle pas vraiment avec ce qu’elle est.

En revanche, elle a tendance à ne pas prendre les bonnes décisions, et son amitié avec Rachel lui monte à la tête. Exemple : elle ne cherche même pas a reprendre ses études après s’être faite renvoyer du lycée, et préfère trainer en ville et fumer des joints. Tu vas vivre de quoi ma pauvre ? Le monde ne t’attends pas hein ! Ta pote elle est première de la classe elle, elle va finir par partir ! Enfin bon je m’emballe, nous mettrons ça sur le compte de son âge et de son passif. Au fil des épisodes, l’histoire glisse et se concentre davantage sur l’histoire de Rachel, et nous comprenons finalement bien vite qu’il a fallu lui inventer une histoire complète pour avoir de quoi faire un jeu, car celle-ci est un tant soit peu alambiquée. Malgré quelques scènes marquantes, comme celle de l’arbre, du jeu de rôle ou le concert du début, le jeu est plus contemplatif de son aîné, sans danger ni véritable enjeu. Dans la même manière, comme dans Life Is Strange, l’épisode final est trop vite expédié, et le choix final n’influe que très peu sur la fin. On peut ne pas aimer ces faits, ce qui n’est pas mon cas, mais un scénario plus dynamique ne m’aurait personnellement pas déçu. De la même manière, peut-être aurait-ce été une bonne idée de centrer l’histoire sur la construction de leur relation des deux protagonistes.

Tout cela est à mettre en relation avec ce que nous savons du premier épisode. Comme vous le savez – et si ce n’est pas le cas arrêtez de lire maintenant – (je rigole pas stoppe toi là et reviens plus tard), Rachel disparaît peu avant les événements du jeu et Chloé perd ainsi une meilleure amie pour la seconde fois. Nous apprendrons plus tard qu’elle est morte, et en la voyant vivre ici dans Before The Storm, cela nous rempli de tristesse quand on pense à la suite. C’est là la force de la série Life Is Strange, nous faire ressentir des émotions avec succès. Suivant la fin finale du premier épisode, Chloé meurt elle aussi, ce qui est doublement mélancolique quand on joue à Before The Storm et que nous la voyons pleine de vie et de rêves, une fin que personnellement je n’avais pas choisi, car fuck Arcadia Bay. Enfin, le lien est fait entre les eux via plusieurs personnages que nous revoyons. C’est donc cool de voir d’autres aspects de Franck et David, tandis que d’autres font à peine des cameo comme Victoria et Nathan, alors que leurs rôles seront importants pour la suite.

 

life is strange hurricane GIF
C’est dur…

 

En résumé, Before The Storm est un spin-off qui n’égale pas la qualité de Life Is Strange. Ce qui est compréhensible sur bien des aspects, tant le premier est excellent et que de toute façon, Before The Storm n’avait pas vocation à le surpasser, mais surtout pour nous faire patienter avant l’épisode deux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s