Tout comprendre à la blockchain et à la cryptomonnaie

Nous vivons aujourd’hui dans un monde où le numérique se développent de manière exponentielle, tant dans la puissance des outils quand dans la diversité des applications. L’un des aspects de cette ère numérique est apparu sur le devant de la scène cette année : il s’agit des cryptomonnaies via la couverture médiatique de l’une d’entre elle, le bitcoin.

 

La blockchain ? Quezako ?

La blockchain est une manière d’enregistrer des transactions, de manière numérique. Celle-ci se présente sous la forme de blocs d’information, liés entre eux par une chaîne. Cette nouvelle forme d’enregistrement possède de nombreuses qualités. La principale d’entre elles étant que celles-ci sont infalsifiables. Chaque transaction créée un des blocs, celui-ci étant composé de la nature de ladite transaction, des participants, et d’une empreinte qui la rend identifiable. Chaque changement apporté à la transaction après la création du bloc change cette empreinte, ce qui modifie le bloc et rend ainsi la blockchain invalide. Cela se remarque par les autres utilisateurs et rend la transaction caduque.

En effet, il n’y a pas de serveur central, mais un fonctionnement en peer-to-peer, ce qui fait que chaque utilisateur peut à la fois rajouter un bloc, mais aussi assister à tous les changements faits, ce qui rend les blocs difficilement falsifiables.

 

Les usages de la blockchain

En d’autres termes, la blockchain permet de réaliser des échanges en évitant de passer par des intermédiaires, directement de particuliers à particuliers, contrairement à l’argent réel qui passe automatiquement par une banque. Le fait d’acheter des biens et des services directement de cette manière permet de s’affranchir du système bancaire actuelle. Ainsi, certains effets néfastes des banques sont évités tels que les frais bancaire, le temps de transaction ou encore l’exclusion sociale par l’argent (impossibilité de posséder un compte bancaire pour ceux qui n’ont pas assez de fonds). De plus, chaque utilisateur est anonyme, ce qui est intéressant pour la protection de la vie privée. Pour la première fois de l’humanité, les gens peuvent faire des transactions en tout confiance.

 

Les cryptomonnaies, devises du futur ?

L’utilisation des cryptomonnaies dans le concept de la blockchain a provoqué un boum dans leurs prix d’achat et leurs nombres (il en existe des dizaines différentes). En 2008, au moment de la crise économique, fut créé le bitcoin, la première monnaie, et par extension, la première blockchain. Les blocs de la chaîne sont créés par des particuliers, et chaque personne qui alloue des ressource à la création de blocs et en résolvant des problèmes, se voit allouer de la cryptomonnaie : cela s’appelle « miner ». Outre le bitcoin, qui a connu une flambée début 2018, nous trouvons l’ethereum. La blockchain de l’ethereum possède ceci de particulier qu’elle permet de mettre en place des « smarts contracts », des contrats infalsifiables via l’utilisation du processus blockchain. Les métiers tels que les notaires et les avocats s’intéressent de près à cette nouvelle technologie car elle aura éventuellement vocation à les remplacer, notamment pour tout ce qui touche à l’officialisation de contrats. Pour l’anecdote, le créateur du bitcoin est toujours inconnu avec certitude. Impressionnant pour une monnaie virtuelle qui valait déjà 200 milliards de dollars fin 2017.

 

Les effets néfastes de la blockchain

Il convient de noter quelques effets néfastes de cette technologie. L’anonymat liée à la blockchain permet de faire vivre les différents trafics, notamment sur le dark web, ce qui fut quasiment l’unique du bitcoin jusqu’à au moins 2013. Par ailleurs, le minage de cryptomonnaies est extrêmement énergivore, ce qui est contre productif dans notre époque qui fait la part belle aux économies d’énergie dans un contexte de développement durable. Le minage de cryptomonnaie est plus ainsi plus énergivore que 159 pays, notamment le Nigeria ou l’Irlande. Enfin, s’il est possible de spéculer sur le prix d’une cryptomonnaie et donc potentiellement de faire fortune, celles-ci restent très volatiles, et cela peut être simplement une bulle qui finira par éclater, ce qui entraînera la faillite de nombreux investisseurs.

En conclusion, la blockchain est un processus numérique permettant de réaliser des échanges et des contrats directement entre vous et votre interlocuteur. De manière rapide, privée et infalsifiable, ce nouveau mode de procédé à tout pour plaire. Liée à ses fameuses monnaies virtuelles, la blockchain a le potentiel de changer la façon dont s’articule notre société. Au fond, qui sait quel sera son usage dans dix, cinquante ou cent ans ?

Une réflexion sur « Tout comprendre à la blockchain et à la cryptomonnaie »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s