Théâtre : De l’Eve à l’Eau par la Compagnie des Lumas

De l’Eve à l’Eau est la première pièce de théâtre à laquelle nous avons assisté à Lyon ! Celle-ci nous emmène dans un voyage centré sur le passé, qu’il soit collectif ou individuel.

Décidés à enfin profiter un tant soit peu de la vie culturelle lyonnaise, nous nous sommes fièrement rendus au Théâtre du Point Du Jour dans le 5ème Arrondissement de Lyon pour assister à la pièce De l’Eve à l’Eau de la Compagnie des Lumas.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette pièce renferme une incroyable richesse tant dans sa mise en scène que dans son propos. Nous suivons ici cinq parcours de vie, avec pour thème principal le retour au passé et aux racines : un neuropsychologue, une agricultrice vraisemblablement atteinte de la maladie d’Alzheimer et sa fille partie à la ville, tous trois issus de la même région,  ainsi qu’un aide soignant venu du Sénégal et une agricultrice qui veut se reconvertir dans le bio. Tous seront rassemblés par la malade, dont les souvenirs s’évanouissent : il y a urgence, un secret familial est sur le point d’être découvert. Au-delà de cette expérience commune à tous les personnages, nous assistons à des tranches de vies personnelles : ceux qui ont fui leur passé par contrainte, ceux qui veulent s’y replonger, ceux qui ne veulent pas l’assumer. Quelque soit notre vécu, impossible de ne pas se reconnaître dans l’un ou l’autre des personnages.

L’usage du parlange, ce patois de l’Ouest de la France, prend une place centrale dans de L’Eve à l’Eau  : difficilement intelligible pour les non-initiés que nous sommes, les propos sont traduits en temps réel sur un écran. Les patois ont majoritairement disparu du quotidien en France (suite à des décennies de volonté politique de promotion du français mais ceci est une autre histoire) et il est agréable de voir que ceux-ci vivent encore, ceux-ci sont nos racines à tous, et étaient majoritaires il y a de cela seulement une poignée de générations. Les personnages opèrent à travers le récit un retour à la campagne et à la terre. Nous avons eu de plus l’agréable surprise d’entendre parler wolof, langue du Sénégal, ainsi que des moments musicaux de toute beauté (si si c’est vrai ) à la guitare en live accompagnés de paroles en anglais par Adèle Grasset.

Les scènes se succèdent sans coupures nettes entre elles : les lieux et les personnages se superposent, pour un enchainement fluide. Les personnages font mouvoir le décor sous nos yeux, pour faire évoluer les situations et les lieux, sans que cela ne soit dérangeant. Plusieurs actions se déroulent d’ailleurs simultanément, mais prennent place dans des lieux différents : nos yeux ne savent plus où regarder et nous n’avons donc pas le temps de nous ennuyer ! Enfin, l’usage habile des lumières et des ombres nous plonge dans un autre monde. Les acteurs de la Compagnie des Lumas sont très à l’aise, on peut deviner que les idées véhiculées par cette pièce sont issues de leur vécu personnel. Les artistes osent tout, sans honte, pour notre plus grand plaisir : mention spéciale à la scène du vaudou par Mbaye Ngom qui est prenante et hilarante !

Évidemment, soulignons le jeu de Hélène Schwaller en tant que patiente atteint d’Alzheimer si adéquate que nous sommes vraiment touchés de voir les effets de cette maladie. Certains moments peuvent faire sourire, mais surtout, cela nous montre à quel point les patients peuvent être isolés et incompris.

De l’Eve à l’Eau a été créée et mise en scène par Angélique Clairand et Eric Massé, par ailleurs tout deux acteurs dans la pièce et cofondateur de la compagnie. La Compagnie des Lumas apprécie de travailler sur des sujets de société, notamment sur la figure de l’exclus, dont la parole est libérée à travers leurs créations. Vous aurez l’occasion d’assister à De l’Eve à l’Eau à Voiron en avril 2020. À noter sans faute dans vos agendas !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s