Jojo Rabbit : Voltaire serait fier !


Bon et bien Jojo Rabbit est bel et bien ce premier coup de cœur de l’année que j’attendais ! Intelligent, drôle, émouvant (et ce n’est pas donné à tous les films), c’est un film étrange (dans le sens le plus positif du terme) qui nous fait passer par pleins d’états d’esprit et de sentiments ! On rigole, on s’émeut sans s’y attendre, on se remémore aussi, les quelques trucs que l’on a pu voir dans notre jeunesse sur l’Allemagne nazie, et putain ça fait du bien de s’élever un peu de tout ce passé noir avec un peu de joie pure !

Concernant le casting, tout ce petit monde est juste au poil ! Nous retrouvons le talentueux et encore inconnu Roman Griffin Davis en Jojo, Scarlett Johansson (nommée aux Oscars 2020 pour son rôle dans Marriage Story) pour le rôle de sa mère Rosie, Thomasin McKenzie qui interprète Elsa et Taika Waititi (voix de IG-11 dans The Mandalorian et réalisateur de Thor : Ragnarok) en excellent Hitler. Mention spéciale pour ce dément de Sam Rockwell (le capitaine Klenzendorf) dont l’un des derniers plans a illuminé notre soirée – et notre foi en l’humanité -) !
Quelques longueurs parfois, mais rien qui vaille le coup de s’attarder dessus. Bref. Foncez voir Jojo Rabbit !