Dossier Part III – The Witcher 3: Blood and Wine. Un second DLC magnifique !

Le second DLC de The Witcher 3: Wild Hunt, Blood and Wine, est sortie le 31 mai 2016 sur PC, PS4 et Xbox One, soit un an après l’opus original, ainsi qu’en octobre 2019 sur Switch. Disons le directement, cette extension est tellement riche qu’elle pourrait être un jeu à part entière ! Elle fut d’ailleurs acclamée par la critique et récompensée par la critique, et ce, à juste titre ! Retour sur images.

 

Une histoire de complot politique, de contes de fée et … de vampires ?

Blood and Wine commence quand Geralt se rend à Toussaint après avoir reçu une invitation de la duchesse Anna Henrietta, qui le prie de venir enquêter sur de mystérieux meurtres de chevaliers ayant eu lieu dans le duché. La région est habituellement calme, étant vassal de Nilfgaard et donc épargnée par la guerre qui ravagent les Royaumes du Nord, mais voilà qu’une bête mystérieuse rôde et fait des dégâts. Ce sera donc votre rôle de trouver le coupable, et de comprendre ses motivations. Le sorceleur croisera la route de vielles connaissances, et se retrouvera embarqué dans un complot bien plus profond qu’il n’y paraît aux premiers abords. CD Projekt a su donner un aspect sombre derrière le vernis brillant de Toussaint, nous prouvant une fois de plus que l’histoire de Witcher n’est pas manichéenne. Les développeurs ne se sont pas privés de détourner certains souvenirs de notre enfance en ridicule, tels que nos contes de fée préférés (Raiponce, Petit Chaperon Rouge etc.) mais aussi ces chevaliers qui nous faisaient tant rêver.

Une fois de plus, les – nombreuses – quêtes secondaires ont fait l’objet d’un important travail d’écriture. Celles-ci sauront vous plonger dans Toussaint et ses mystères, avec comme souvent, des choix à réaliser. Que ce soit la participation à un tournois de chevalier, l’assistance à un noble pour qu’il puisse prendre des photos de monstres ou la délivrance d’une princesse de sa malédiction, il y en aura pour tous les goûts. Les chasses au trésor pour retrouver les plans de l’équipement des différentes écoles de sorceleur vont feront voir du pays, tout en vous en apprenant plus sur la mythologie des œuvres de Andrzej Sapkowski !

Henrietta Blood and Wine KultureMania
Le chevalier et la princesse

Une flopée d’ajouts en tout genre !

Blood and Wine rajoute énormément d’aspects au jeu de base. Vous aurez accès à un système de teinture pour votre équipement de sorceleur, qui a d’ailleurs le droit à un nouveau niveau supplémentaire. Via une suite de quête secondaire, vous pourrez débloquer des emplacements de compétences supplémentaires pour Geralt, ainsi que de nouvelles mutations. De quoi être paré pour affronter le New Game + ! Pour les plus joueurs d’entre vous, Blood and Wine rajoute aussi un deck Skellige pour le Gwent du jeu. Vous aurez enfin la possibilité d’offrir à Geralt un foyer à lui, à l’image de ce qui avait été fait dans le DLC Hearthfire de Skyrim. Corvo Bianco, cottage que vous débloquerez au fil des quêtes, pourra être amélioré et décoré pour en faire la demeure de vos rêves. Un aspect simulation de vie qui est tout à fait intéressant, bien que gadget. Ce n’est pas grave, c’est toujours un plaisir de chouchouter notre aventurier.

La difficulté a été revue à la hausse. Le boss final se défend bien, et nous offre un challenge digne de la fin de l’histoire de Geralt. Contrairement à ceux de Hearts of Stone, cela ne brise pas la logique, car ce nouvel ennemi a toutes les raisons d’être plus fort que Eredin. Les nouveaux monstres, une bonne vingtaine, que vous croiserez dans la région de Toussaint demanderont chacun de faire appel à des stratégies et d’être bien préparés, ce qui n’était pas forcément le cas dans Wild Hunt : il vous faudra passer les carapaces des scolopendromorphes, l’invisibilité des brouxes et les bonds des garkains ! Il est ainsi de bon aloi d’être aux environs du niveau 35 avant de tenter le challenge.

Toussaint ville KultureMania
Toussaint et Beauclair s’ouvrent à vous !

Un soin exceptionnel apporté à la réalisation

Les graphismes rendent hommage à ce pays d’amour et de vin : les couleurs sont saturées un max, les paysages sortent tout droit de la Toscane et de la Provence avec collines, vignes et moulins brillant au soleil, tandis que Beauclair, la ville principale, est largement plus élégante que Novigrad, avec son palais et ses jardins. Un soin particulier a été apporté aux tenues des personnages, que ce soit pour les amures dorées des chevaliers ou les vêtements alambiqués des nobles, vos mirettes seront conquises. Mention spéciale à ce passage qui nous propulse dans un livre de conte de fée, qui est tout simplement sublime !

Les musiques sont là encore composées par Marcin PrzybyłowiczBlood and Wine a le droit a plus de 1h30 de morceaux inédits. Mélangeant voix lyriques, violons endiablés et envolées de flûtes, la bande-son colle parfaitement à l’ambiance bucolique de Toussaint, tout en étant présente et efficace dans les moments les plus sombres. Parcourir Toussaint sera vraiment une expérience à part entière, qui saura vous changer d’air, rien que ça !

Palais Beauclair KultureMania
Le Palais de Beauclair

À l’instar des chapitres précédents, Blood and Wine possède plusieurs fins différentes, pouvant oscillant entre le happy-end et le franchement dramatique. Celles-ci dépendront de vos choix mais aussi du chemin choisi lors de la mission finale. Pour finir, notons que, comme pour Hearts of Stone, CD Projekt a ajouté les nouveaux personnages en carte dans Gwent !

Disons le clairement, même payé 20 euros, nous avons l’impression de voler CD Projekt tant Blood and Wine est riche, le DLC surpassant même le jeu d’origine sur certains aspects. Une pointe de tristesse nous saisit après l’avoir terminé, car il s’agit là du point final au aventure de Geralt, qui a eu le droit à un adieu de grande qualité. Nous ne pouvons que le conseiller à tous. Rappelons qu’un prochain jeu estampillé Witcher est prévu par CD Projekt après la sortie (et sûrement le triomphe) de Cyberpunk 2077.

2 commentaires sur « Dossier Part III – The Witcher 3: Blood and Wine. Un second DLC magnifique ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s