The Walking Dead saison 10 : les Chuchoteurs, ce pétard mouillé

Annoncée comme l’avant dernière saison avant la fin de The Walking Dead, la dixième saison a enfin eu droit à son épisode final, gardé au chaud à cause du Covid. Première saison sans la présence du grand Rick Grimes, nous voyons ici la fin du combat final contre les Chuchoteurs. Ceux-ci étant le point central de cette dixième saison, nous allons nous attarder sur eux. Nous n’avions pas écrit sur la série depuis la saison 8, et avant ça, c’était seulement à propos des saisons six et sept. Et oui, nous avons mal fait notre boulot !

les Chuchoteurs : une bonne idée mal exécutée

Les Chuchoteurs ont été une bonne idée lors de leurs créations dans le comic, mais le rendu de ce nouveau groupe d’antagonistes tombe à plat sur petit écran. Mis à part la scène où ils sont introduits, celle du cimetière dans la saison 9, les Chuchoteurs sont plutôt nazes. Ce seul instant marque à la fois la mort de Jesus, un des personnages les plus réussis de la série, mais aussi montre des « zombies » en train de se parler. Sur le coup, si tu connais pas, la scène te scotche ! Le vrai danger des Chuchoteurs est leur capacité à contrôler les hordes, mais au delà de cet aspect (finement trouvé d’ailleurs), ils sont juste une bande de clochards des bois. Passé l’effet de surprise, nous ne comprenons pas comment les communautés de survivants n’ont pas organisé une expédition punitive contre eux. Les Sauveurs étaient par exemple une autre paire de manche : ils avaient un bastion, des avant-postes, des armes, des leaders solides… mais à chaque scène qui représente les Chuchoteurs dans leur campement, nous avons presque envie de leur donner une piécette.

Le groupe est mené par Alpha et son bras droit Bêta. Le personnage d’Alpha, leader des Chuchoteurs, possède une backstory crédible, et un personnalité complexe, évoluant au fil de ses apparitions, notamment par rapport à ses sentiments envers sa fille. Sa roublardise et son manque de pitié la rendent détestable, et nous n’attendons qu’à la voir perdre (le coup des têtes sur les pics, ça se fait pas). Pour autant, elle n’atteindra pas ce niveau de force qui marquera les téléspectateurs comme se fut le cas pour le Gouvernor puis pour Negan. Comme nous l’avons dit, elle n’est pas à la hauteur pour lutter contre les survivants, et son physique n’est ni effrayant, ni crédible. Elle ressemble juste à une femme au foyer mais chauve, et à des kilos en trop tu te demandes comment ça se fait. A contrario, Beta, son homme de main, est un méchant qui fait vraiment méchant, avec son look de chanteur de death metal. Sa personnalité est monofacette et n’évoluera pas, mais il a pourtant bien plus la carrure d’un antagoniste principal.

qui est le leader dans the walking dead à présent ?

A la suite du départ de Carl d’abord puis Rick et Maggie ensuite, The Walking Dead est leadée par Daryl, Carole (les deux seuls personnages présents depuis la première saison) et Michonne. Malgré les qualités des trois personnages, les vides laissés par Rick et Maggie sont palpables pendant un long moment. Ces deux-là étaient des chefs, portant leurs communautés respectives sur leurs épaules (surtout Rick), et par extension, la série. C’est cela qu’il manque à cette dixième saison : une figure centrale autour de laquelle toute l’histoire tourne. Daryl et Carole sont des outsiders, Ezekiel et Negan n’ont plus de communauté, et seule Michonne peut endosser le rôle de cheffe.

Nous sentons que les scénaristes voulaient faire de Daryl le nouveau chef, mais cela aurait été trop en contradiction avec le personnage, ils sont donc restés à la limite de ce qui est crédible. Darl est le personnage couteau-suisse : Figure paternelle pour Judith, confident de Carole, plus ou moins en duo avec Negan, mais certainement pas leader. En parlant de Negan, son personnage a fait l’objet d’une importante évolution, très certainement la plus accomplie avec Carole. Les scénaristes ont vraiment modifié son caractère pour qu’il puisse tenir sur la durée dans la série, pour laquelle il est un véritable atout. Un changement de direction qui n’aurait pas été possible pour le Gouverneur, tant ce dernier était fou, au contraire du leader des Sauveurs, qui est juste plus… pragmatique (la fin justifie les moyens et tout ça (bon ça reste un enfoiré quand même)).

Si le schéma de cette dixième saison de The Walking Dead suit une recette éprouvée depuis bien trop longtemps – en gros des dramas dont on se fiche et des escarmouches inutiles – celle-ci se laisse regarder. Les acteurs principaux, nous le répétons, sont quand même à la hauteur (Judith est grave cool), les zombies sont toujours aussi bien rendus et il y a quelques coups d’éclat. Citons la chute du satellite, les moments où Carole a ses hallucinations, la scène avant la bataille contre les Chuchoteurs à la Colline ainsi que la bataille elle-même, à peu près tous les moments de Negan et l’épisode où Michonne a des flashbacks lorsqu’elle est prisonnière.

Le comic s’est achevé en janvier 2020, et la série va sur ses derniers instants, les audiences étant en chute libre depuis la saison 5. Ce n’est pas pour autant la fin de la franchise The Walking Dead, qui va connaître de plus en plus d’œuvres dérivées sur de nombreux supports. On vous en parle dans notre article sur la franchise.

2 commentaires sur « The Walking Dead saison 10 : les Chuchoteurs, ce pétard mouillé »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s